Les glandes anales du chien

Les glandes anales du chien

De chaque côté de l’anus du chien, il existe un orifice qui sert à évacuer le contenu des sacs anaux, aussi appelés glandes anales. Les glandes anales sont susceptibles de s’obstruer et les infections sont fréquentes. Les lésions qui se développent alors peuvent être très graves. Il faut soigner le chien avant que la situation ne dégénère. 

Les glandes anales sécrètent une substance à odeur nauséabonde qui joue un rôle dans le comportement sexuel et territorial du chien. Les sécrétions anales servent de messages odorants pour les congénères ! Quand un chien a très peur, il lui arrive aussi de vider ses glandes anales.

« Comment savoir si les glandes anales sont obstruées ? »

Quand les glandes anales s’obstruent, cela occasionne une douleur pour le chien parce que les petits sacs qui contiennent les sécrétions sont distendus. La position assise devient inconfortable pour lui, il se lèche, se frotte beaucoup l’arrière train et il réagit vivement si vous tentez de soulever la queue. Il a aussi du mal à déféquer : vous le verrez tourner en rond au moment où il a envie de faire ses besoins. A cause de la douleur à l’émission des selles, diarrhée et constipation peuvent se manifester en alternance.

« Que faire en cas d’obstruction des glandes anales ? »

Il est nécessaire de faire vidanger les glandes anales par le vétérinaire si le chien présente une douleur à ce niveau. Sinon, les glandes peuvent s’infecter et un abcès risque d’apparaître. Un abcès s’accompagne de symptômes généraux : le chien est abattu et il a souvent de la fièvre ; du pus ou du sang apparaissent dans la région anale et le chien dégage une odeur caractéristique. Il a tellement mal qu’une anesthésie générale est parfois nécessaire pour le soigner.

« Quelles sont les conséquences des infections des glandes anales ? »

Dans certains cas graves, la paroi du sac anal se rompt et une fistule apparaît, mettant en communication le sac anal avec la peau dans la région du périnée (sous l’anus). Le traitement de ces fistules est compliqué : il est souvent nécessaire de faire l’ablation des glandes anales sans quoi le problème récidivera probablement.

C’est une chirurgie délicate car le sphincter anal est souvent touché. Les muscles qui entourent l’anus doivent être protégés pour éviter que le chien ne devienne incontinent.

« Certains chiens présentent-ils plus de problèmes de glandes anales que d’autres ? »

Les mâles sont plus touchés que les femelles et il est conseillé de faire stériliser un chien qui présente ce type de problème à répétition.

Le berger allemand est de loin la race la plus à risque. Les maladies des glandes anales sont responsables d’un grand nombre de décès dans cette race car l’euthanasie est souvent demandée quand le traitement devient trop difficile.

Outre une prédisposition génétique avérée, le port très bas de la queue du berger allemand favorise les infections des glandes anales : les orifices sont mal ventilés, l’humidité est constante dans cette zone et les matières fécales peuvent s’accrocher dans les plis anaux.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien


Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chiot