La température du chien

Comment prendre la température d'un chien ?

La température corporelle est un élément important d’appréciation de la santé d’un animal. N’oubliez donc pas de placer un thermomètre dans la trousse de santé de votre chien quand vous partez en vacances. La mesure de la température sera très utile au vétérinaire si vous devez l’appeler en urgence.

La température normale d’un chien au repos et en bonne santé est en général comprise entre 38 et 39°C. La température est plus élevée en fin d’après-midi que le matin et elle diminue la nuit. Si elle se situe en dehors de cette fourchette, c’est que quelque chose ne va pas.

Quel thermomètre utiliser ?

Le thermomètre au mercure a été progressivement abandonné, au profit du thermomètre électronique à affichage digital : il est plus fiable et simplifie la lecture. Le résultat peut être obtenu en une dizaine de secondes seulement, ce qui est appréciable quand il faut garder immobile un animal récalcitrant !

Comment mesurer la température d’un chien ?

La température rectale est considérée comme la référence car c’est la plus constante et la plus représentative de la température centrale du corps. Il faut lubrifier l’extrémité du thermomètre avant de l’insérer dans le rectum. Demandez à votre vétérinaire de vous montrer comment faire pour éviter de surprendre ou de faire mal à votre chien.

Plus on mesure la température en périphérie du corps, moins celle-ci est fiable : la température mesurée dans le conduit auditif ou le pli axillaire (à l’intérieur de l’aisselle) est généralement inférieure à la température rectale.

La température de mon chien peut-elle varier ?

L’activité physique, l’excitation ou une température extérieure très élevée peuvent faire monter la température interne du corps de plusieurs degrés. Les chiens brachycéphales (à face aplatie, comme les bouledogues ou les carlins) sont les plus intolérants à la chaleur mais il faut toujours se méfier des conséquences d’une hyperthermie car un coup de chaleur peut se produire même chez un chien sportif.

Un milieu confiné, une forte humidité de l’air et l’absence de courant d’air favorisent l’apparition du coup de chaleur. Les premiers symptômes deviennent évidents dès que la température corporelle dépasse 42°C. Si elle continue à monter, le coup de chaleur perturbe la circulation sanguine à tel point que le chien peut en mourir.

La température interne du corps peut-elle chuter ?

Un état de choc, quel qu’en soit la cause, conduit à une diminution de la température corporelle. La température peut ainsi descendre lors d’exposition prolongée au froid, sous l’effet de certains médicaments, après une anesthésie, une opération chirurgicale… La température d’un animal malade ou qui vient d’être opéré doit être surveillée pour éviter un refroidissement préjudiciable à sa bonne récupération. Le chien doit être gardé bien au chaud.

 

Lors de développement d’une maladie infectieuse, bactérienne, virale ou parasitaire, l’activation du système immunitaire entraîne une augmentation notable de la température, au-dessus de son niveau physiologique : c’est la fièvre.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien


Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chiot